Facebook

Facebook veut impliquer les entreprises du Net dans sa lutte

La lutte contre les menaces informatiques est une affaire de groupe. C’est le message que Facebook semble véhiculer via sa nouvelle plateforme d’échange d’informations relatives aux attaques informatiques en ligne. Le réseau social appelle ainsi toutes les entreprises du Net à le rejoindre sur ThreatExchange, où il se sentira certainement moins seul dans son combat.

Principe de ThreatExchange, la plateforme FB contre les menaces informatiques

Le principe de la nouvelle plateforme ThreatExchange de FB est de permettre à toute entreprise de s’informer ou de partager des infos au sujet des menaces informatiques, dans le but de prévenir et contourner celles qu’elle pourrait subir. Pour une utilisation optimale et une meilleure information, Facebook propose en outre une interface où les données peuvent être classifiées selon leur niveau de sensibilité, ainsi selon, leur niveau de confidentialité. Et en fonction de ses besoins, la société en question peut aussi partager ses informations en exclusivité à certaines entreprises uniquement.

ThreatExchange, pour un Internet sans crainte

Les menaces informatiques sur le Web sont aussi nombreuses que diversifiées et dangereuses. Ainsi, ThreatExchange s’inscrit parfaitement dans le thème de la journée de l’Internet sans crainte, tenue le 10 février, traduit par Safer Internet Day. Par ailleurs, grâce à cette espace d’échange, le réseau social renforcerait sa sécurité grâce au travail de collectif. Et en affermissant sa position, ses autres entreprises partenaires ne pourraient alors que profiter du même sort.

Plusieurs entreprises répondent positivement à l’appel de FB au lancement de ThreatExchange

Si pour l’équipe de Mark Zuckerberg lutter ensemble contre les attaques informatiques en tant qu’entreprises est primordial et certainement plus productif, les entreprises ayant répondu favorablement à son appel au lancement de sa nouvelle plateforme d’échanges sont nombreuses. Parmi elles, on retrouve Twitter, Yahoo, Tumblr, Pinterest, Bitly et Dropbox. Qu’en est-il alors des autres groupes d’envergure tels que Microsoft, Apple ou Google ? En effet, ces derniers sont toujours attendus sur le réseau. Quoi qu’il en soit, pour FB, il est dans l’intérêt commun des entreprises du Net de mieux sécuriser la toile, et pour ce faire, ce dernier travaille en plus à faciliter le travail collectif.

Laisser un commentaire